Arrêtons de déconner : tout n’est pas si pourri à Angoulême !

7 février 2016 par Lili
  • Mais pourquoi Angoulême ne prend pas exemple sur le Salon du Livre de jeunesse de Montreuil qui reçoit près de 140 000 visiteurs chaque année et 2 000 auteurs et illustrateurs en dédicaces. Ce salon existe depuis 30 ans, ça reste une grosse "foire" mais l’organisation est plutôt bonne et les prix sont vraiment représentatifs de la créativité du livre jeunesse.
    Pourquoi Angoulême et ses 200 000 visiteurs ne peut pas prendre exemples sur les autres ??
    De même, les prix Eisner aux USA, ça m’a l’air pas mal (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.