La rentrée Casterman : entre grosses pointures et petits one-shots

17 septembre 2016
  • Ben certes non. Il y a d’un côté le commerce et de l’autre la culture. Parfois, les deux se rejoignent. Les directeurs.trices littéraires et de collections servent à quoi, à votre avis ? Uniquement à dénicher les trucs vendables pour faire plaisir aux directeurs commerciaux ? Vous croyez vraiment qu’ils ont fait des études littéraires pour se mettre uniquement au service de cerveaux reptiliens ? Ben non. Il y a des directeurs.trices littéraires qui veulent publier un auteur parce qu’il doit être publié pour ce qu’il a à dire et à montrer. Même Jacques Glénat qui est réputé pour sa pingrerie, vous croyez (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.