Jack Lang : « Il faut remettre sur le tapis toutes les questions de création, de production, de diffusion de la bande dessinée. C’est urgent, c’est vital. »

1er octobre 2016
  • Quand on veut vraiment réformer un système, il y a toujours de l’écrémage. Un éditeur ne rémunère pas le temps de travail d’un auteur, il achète les droits d’une œuvre. L’avance correspond au bénéfice que l’éditeur espère tirer d’un ouvrage, pas au temps de travail de son auteur pour le créer. Le temps de travail n’est jamais comptabilisé. Donc, si on sépare d’un côté le temps de travail pour produire une œuvre et de l’autre la valeur intellectuelle et patrimoniale de cette œuvre produite. La première partie doit-être payée en salaire et la seconde en droit d’auteur. À partir de cette base, on peut construire de (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.