> Choron mort, les cons rigolent (enfin).

17 janvier 2005 par JCP
  • Bonjour,
    Merci pour cet article. Je crois que la formule magique était
    "si vous n’avez pas dix balles à foutre en l’air, volez-le !".
    Je me retrouve dans cette chronologie. C’est Choron et la bande qui m’ont fait.
    Il m’avait refusé en 62 un dessin qui montrait un type crade sur un vélo. Sur le porte-bagage, une grosse bonne femme avec des pilons en guise de jambes. Le type lui criait : "Rame, salope !". Trop cru...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.