Astérix, la Ferrari de l’édition française, à l’Automobile Club de France

10 octobre 2017
  • Vous n’avez rien compris à la communication visuelle, vous ! Pour être populaire, il faut faire vulgaire (vulgāris). Vous n’allez pas maquetter un dépliant pour un supermarché comme une plaquette pour une boutique de luxe, si ? Ben c’est une erreur parce qu’alors, vous passerez à côté du public visé. C’est une couverture pour un album d’Astérix, pas pour un album de Tintin. Au contraire, je la trouve parfaite. La charte graphique est respectée et il y a exactement ce qu’il faut de dynamisme grâce à la composition bancale de l’image et de mauvais goût (les couleurs, choix typographiques). Ce mauvais goût (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD