Il y a 40 ans disparaissait René Goscinny

5 novembre 2017 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Bien vu, mon cher Jacques, pour le titre. Pour la comparaison, en revanche, je maintiens : Courteline ou Montherlant ont écrit beaucoup de pièces et créé beaucoup de personnages. Lesquelles de leurs expressions sont entrées dans le langage commun ? Quel personnage est devenu, à l’instar du cratophile Iznogoud ou de l’imbécile heureux Averell un type littéraire inscrit dans la mémoire de tous ? Là est la comparaison. Mais on a droit de faire la fine bouche.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD