Vincent Bernière (Les Cahiers de la BD) : « La BD reste un marché de niche qui doit faire face à de nombreuses concurrences culturelles. »

7 février 2018 par kyle william
  • Vous avez des exemples ? Ou c’est toujours la même antienne : en gros on récompense une BD considérée comme intello-chic mais qui se vend mal, au détriment d’une BD considérée comme grand-public et qui se vend bien, mais qui est tenue à l’écart des prix et des festivals ?
    Même phénomène qu’aux Césars par exemple, ou ailleurs. C’est ça que vous voulez évoquez ? Ou il y a autre chose ?

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.