Pierre-François Martin-Laval : « Franquin est un Léonard de Vinci de la BD. »

24 mars 2018
  • En fait, la question n°1 est : "Mais pourquoi adapter Gaston en prise de vue réelle ?" Franquin était opposé à cette idée (c’est pourquoi il n’a pas autorisé les producteurs du film des années 80 à utiliser les noms de ses personnages), comme Goscinny l’était pour Astérix et comme Zep l’est pour Titeuf .
    Une fois qu’un tel projet est lancé, il ne reste plus qu’à espérer que le projet sera confié à un réalisateur talentueux, humble, qui respecte et comprend l’oeuvre. PEF répond à ces critères, comme le confirment son travail sur "Les profs" et cette interview. Après, personne n’est obligé d’aller voir son film. (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.