Au Festival Pulp, à la Ferme du Buisson, Druillet en majesté, et Jeremy Perrodeau couronné

  • Pulp est devenu un festival de référence. Certes, il faut se le coltiner, en banlieue parisienne, mais le propos artistique qui est développé vaut le détour. C’est Druillet la star cette année, incontournable roc autour duquel les vagues métallurliennes continuent de battre et de rayonner. Et Pulp se dote d’un prix, « le Prix du Jury du Festival » : c’est « Crépuscule » de Jérémy Perrodeau (Ed. 2024) qui remporte la palme de cette 5e édition.
    Solide comme un Rock, littéralement increvable, Philippe (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.