Mortelle élégance à Gramercy Park

  • Nous sommes en 1954, dans un quartier privilégié de la Grosse Pomme. Sur un toit surplombant Gramercy Park, une jeune femme entretient des ruches d’abeilles. Que vient-elle faire là cette ravissante Française qui a une vue plongeante sur l’appartement de l’une des figures les plus sanguinaires de la pègre, surveillée jour et nuit par des flics qui rêvent de le pincer à la moindre occasion ?
    Dans le ballet savamment orchestré entre la police locale qui attend le moindre faux pas de la part de ce chef (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.