Liberté d’expression à deux vitesses

5 septembre 2018 par Martin Joe
  • 1) ce n’est pas une censure puisqu’elle ne touche pas le "contenu" de ses dessins ou sa publication, ni même ses propos
    C’est exactement ce qui a été répondu à François Cavanna et au Professeur Choron par les officiels quant aux interdictions d’affichage et de publicité de Hara Kiri. Il suffit de relire "Bête et méchant", de François Cavanna, ed. Pierre Belfond, pour se le remémorer. Or, les interdictions d’affichage et de publicité tuent un journal et ne sont rien d’autre que... de la censure. Je ne suis pas un fan de Marsault, je suis plutôt hermétique à son humour. Et je ne le connais d’ailleurs pas (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD