Cinq raisons pour attribuer le Grand Prix d’Angoulême à Grzegorz Rosinski

8 janvier 2019 par guerlain
  • mais on en revient à la question de l’auteur complet (abominable expression) face au "moignon". Rosinski n’est "que" dessinateur. Il n’a jamais vraiment scénarisé. Comme Juillard qui ne fut récompensé, commodément, qu’après "le cahier bleu".
    Parce qu’on a beau dire, même après la polémique du moignon, les lauréats restent des "auteurs complets". Les habitudes ont la vie dure.
    La seule (demi) exception reste Schuiten, alors que la majorité de son oeuvre reste indissociable de sa collaboration avec B Peeters (et il ne serait que justice que cet auteur et essayiste brillant soit un jour récompensé à son (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.