"Carnage" de Florence Dupré la Tour (Mauvaise Foi) : de la pornographie aux tréfonds de l’âme

27 février 2019 par Frédéric HOJLO
  • Au départ, le constat que la pornographie sur Internet véhicule de plus en plus de violence et d’humiliation, en particulier à l’égard des femmes. Puis, le besoin d’exprimer par le dessin les angoisses ressenties face à ces images. Enfin, un livre troublant, terrifiant, mais fascinant. Florence Dupré la Tour nous entraîne avec elle jusqu’en d’insondables profondeurs.
    Quatre histoires courtes où la chair est triste, où les corps ne sont plus que des machines violentes et malmenées, où le sexe révèle ce (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.