Jean-Yves Mollier (historien de l’édition) : « La dédicace, si elle peut générer des revenus annexes, elle n’est pas négligeable… »

28 juillet 2019 par Laurent Colonnier
  • Or non, [l’autoédition] aboutit à des textes mal fignolés, mal finis, mal mis en forme...
    C’est vrai que Proust c’était de la merde... et que dire de Rimbaud ou Verlaine, mal branlés leurs textes.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.