Corto Maltese : la divine surprise de la rentrée 2019

8 novembre 2019
  • La belle rhétorique ! Corto est Pellejero-Canalès et Madame Bovary n’est pas Flaubert. Soyez pas de mauvaise foi !
    Il fait eet font du Pratt parce que Corto, c’est l’empreinte de Pratt. Ce qui émane de lui et qui fait qu’un auteur est indissociable de son œuvre. Le droit moral découle de cette évidence. Franchement, si vous pensez à Corto, vous pensez à Pratt, pas à Pellejero-Canalès !
    Faut arrêter de se forcer à croire que l’imitation est originelle ! La raison de tout ça, c’est qu’il est plus facile de se faire du fric avec une marque connue que d’en créer une (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.