Charlie Adlard : « Travailler dans le format franco-belge me procure un très grand plaisir ! »

31 janvier 2020 par PATYDOC
  • Le plus grave c’est que les éditeurs ne suivent pas leurs collections ni leurs formats - comme indiqué dans l’article ci-dessus d’ailleurs . On se met à des petits formats chers et difficilement lisibles parfois, qu’en plus on ne suit pas ( dupuis, lombard, Casterman, glénat, humanos, etc ).

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.