C’est comme ça que je disparais – Par Mirion Malle – La ville brûle

13 mars 2020 par Damien Boone
  • Une silhouette de jeune femme dont le corps a disparu sous sa chevelure et ses vêtements : voilà une couverture d’album, en écho à son titre, à la signification éloquente. La dépression est un mal qui ronge au point de donner le sentiment de ne plus exister, pour soi-même et dans le regard des autres.
    Mirion Malle, que l’on connaît notamment pour son engagement féministe, s’attaque ici à un thème tout aussi universel, tant la dépression est un mal partagé, mais également intimiste, tant il implique de (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.