Disparition d’Albert Uderzo, un géant de la bande dessinée de notre temps

26 mars 2020 par Nicolas Anspach
  • C’est aux auteurs, et à eux seul, de décider ce qu’il peut advenir de ses personnages. Et à leurs héritiers de gérer le droit moral, afin d’être certain que l’on ne dévie pas trop de l’esprit des créateurs dans de nouveaux albums.
    Vous par, contre, vous êtes libre de ne plus acheter les prochains albums.
    Je ne connais ni Conrad, ni Ferri, par contre ce dont je suis certain c’est qu’ils travaillent dans la sincérité, avec respect et honnêteté.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.