Disparition d’Albert Uderzo, un géant de la bande dessinée de notre temps

26 mars 2020
  • Personne ne vous oblige à acheter les derniers astérix, on vous l’a déja dit. Les puristes n’ont qu’a relire les albums fait par les auteurs d’origines comme cela ils seront comblés. C’est le même cirque avec toutes les reprises, c’est lassant à la fin.
    Aprés il ne faut pas oublier que la vente des nouveaux astérix permet le financement de nouveaux projets qui eux sont bien contemporains.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.