YVES FRÉMION : Lettre ouverte à Joann Sfar

28 mai 2020 par JB
  • « Je suis désolé, quand on est face à du politique, il est permis d’être critique, tant envers le gouvernement que les institutions mises en place. Soutien total à Joann Sfar.« 
    Personne n’a jamais reproché à J Sfar d’être critique.
    On ne va pas au tribunal pour ça.
    La SGDL lui reproche de porter des accusations de détournement d’argent : Sfar dit que l’argent pour les auteurs n’est pas reversé aux auteurs.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD