La résilience du Centre Belge de la BD

26 juillet 2020
  • Lorsque j’ai découvert (il y a deux ans) le CBBD j’ai été très déçu de n’y voir aucune planche de Hergé, Jacobs, Cuvelier, Martin, Graton, Tibet (les maītres de l’ėcole de Bruxelles), Jijé, Franquin, Morris, Tillieux, Will (les maîtres de l’école de Charleroi), Greg, Hermann, Paape... Aucune ! On m’a alors donné comme raison que le CBBD n’était pas un musée. Pourtant vous l’appelez ainsi dans votre article. S’il s’agit bien d’un musée de la BD belge, comment justifier qu’aucun des grands noms de celle-ci n’y soit représenté (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.