"Le Discours de la panthère" de Jérémie Moreau (Éditions 2024) : une faune pleine d’humanité

10 novembre 2020 par M ; Taquin
  • J’ai un peu de mal à dépasser cette référence à Ésope. Probablement parce que faire parler (en français) des animaux est "humain trop humain". En revanche, la manière que Jérémie Moreau a de construire visuellement son récit (découpage, composition, couleurs, textures) laisse une place aux sensations qui sort des conventions pour exprimer une idée du vivant impossible à exprimer par des mots.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.