Dans la sélection d’Angoulême, l’étonnant « Coda » de Simon Spurrier et Matías Bergara

4 décembre 2020 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • C’est un impressionnant volume que ce Coda qui figure dans la sélection officielle du Festival de la bande dessinée d’Angoulême. Mais ce qui impressionne le plus d’entrée dans Coda (Ed. Glénat), c’est la puissance graphique qui se dégage de ce Seigneur des Anneaux à la sauce Don Quichotte. Pas étonnant qu’il ait tapé dans l’œil du jury de sélection d’Angoulême.
    La Ténèbre a triomphé. La magie du monde a été anéantie dans une apocalypse sans merci dans lequel progresse, le barde Hum, oui c’est son nom car il (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.