Angoulême 2021 : « Le boycott est une injustice » répond le Festival

26 janvier 2021 par LC
  • Petite anecdote rigolote :
    lorsque le salon de Trifouillis les oies invite un auteur pour des rencontres scolaires, il est rémunéré au tarif charte alors que les finances ne sont souvent pas fameuses pour une petite collectivité.
    Mais bon, même à Trifouillis, on sait que tout travail mérite salaire.
    Pendant ce temps, et avant qu’il ne soit contraint par le CNL à rémunérer lui aussi, le FIBD pourtant gorgé de subventions organisait en son sein depuis des décennies des rencontres scolaires également, sans verser aux travailleurs le moindre centime. Correction : le médiateur présent était lui rémunéré, (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.