Angoulême 2021 : « Le boycott est une injustice » répond le Festival

31 janvier 2021
  • Pour faire carrière en vendant et donc être visible du public, encore faut-il qu’il y ai moins de titres publiés et que les éditeurs fassent leur boulot en assurant de la même manière la promotion des livres qu’ils publient. Pourtant, les éditeurs pratiquent la technique de l’orpaillage : on balance un maximum, au final, il y aura bien une pépite ou deux qui en sortira.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.