Angoulême 2021 : « Le boycott est une injustice » répond le Festival

1er février 2021 par Henri Khanan
  • C’est exactement cela, j’ai parfois l’impression que la sortie d’un album s’apparente à un lancement de dés ! Parfois, quand les critiques sont bonnes et le public réceptif, le premier tirage s’épuise très vite. Dans d’autres cas, plus nombreux, les libraires renvoient la totalité des livres reçus pour un titre ! Seules les séries, grâce à leur historique des ventes, permettent d’anticiper un peu. L’édition est tout sauf une science exacte !

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.