Angoulême 2021 : « Le boycott est une injustice » répond le Festival

3 février 2021 par Auteur
  • Le seul moyen d’enrayer cette surproduction serait de monter le prix de la matière première. Mais sans l’intervention de l’État, impossible !
    C’est tout à fait possible, il suffit que les auteurs arrêtent d’accepter des contrats honteux mais qu’ils exigent un revenu convenable, à la hauteur du travail fourni. Un contrat ça se négocie, et si les conditions sont inacceptables il ne faut pas accepter ce contrat.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.