Alix Garin et Mathias Vincent : « Au-delà de l’Alzheimer, "Ne m’oublie pas" parle des relations intergénérationnelles. »

4 février 2021
  • Pourquoi l’encenser mais pourquoi aussi s’acharner sur elle à ce point ? Il y a 2000 fois pire dans le genre. Il faut éduquer un peu votre œil. Ce n’est pas parce qu’un dessin est épuré qu’il ne vaut rien. J’imagine que vous préférez l’hyper-réalisme. Accuser une dessinatrice d’appauvrir la bd sur un premier album, c’est vraiment n’importe quoi. Sévérité excessive et déplacée.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD