Le Chat de Geluck sur les Champs : le monde de l’Art contemporain sort ses griffes

1er avril 2021 par Aussi
  • Oui, le seul problème de Goossens, c’est qu’il est trop rare
    C’est pas mal ça, quand on n’a plus rien à dire on se tait, comme l’avait fait Gotlib bien avant lui. Il y en a tellement qui continuent... à vide. Trondheim l’avait très bien raconté dans Désoeuvré.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD