Philippe Geluck (2/3) : « Ce musée n’est pas mon temple où trônera ma statue à l’entrée »

3 mai 2021 par Ferdinand
  • Le timing n’a pas aidé Geluck. Ce projet dont on parle beaucoup maintenant (alors qu’il a été initié il y a 10 ans) en pleine pandémie, a libéré toutes les frustrations variées et multiples de tas de gens, et accentué cette haine classique des tenants de la culture élitiste contre la culture populaire..
    Geluck, comme plein d’autres comme Hergé, Brel, Arno, ont construit à leur insu une culture populaire qu’on peut relier à la belgitude. Ce truc inexplicable et inexportable qui accompagne un belge de sa naissance à sa mort et qui le fait vivre dans une certaine ambiance mélancolico-surréalistico-absurde. (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.