« Contrefaçon ! » affirme Moulinsart, « Tintin ! » lui répond la justice

11 mai 2021
  • " la liberté d’expression qui autorise la citation dans « une intention humoristique » ou dans « un but critique »"
    Le travail de cet artiste du dimanche dépasse le cadre du droit de citation. Il utilise les personnages de l’univers d’Hergé dans plusieurs toiles. Pas seulement une. La citation en série, est-ce encore de la citation ? J’y vois plutôt de l’appropriation. Puisque ce juge rennais lui donne raison, ce marabout-de-ficelle va pouvoir produire des centaines de toiles avec les personnages créés par un autre. Monsieur Marabout garde la forme, la vide de sa substance mais c’est quand même la forme (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.