Grand Prix d’Angoulême : le FIBD fait un rappel au règlement

8 juin 2021
  • C’était en 2016 la polémique sur la faible représentation des autrices, pas en 2006. Riad Sattouf n’était pas parmi les premiers à refuser la récompense. De plus il a accepté d’être chevalier des arts et lettres cette année-là, tandis que les autrices Julie Maroh, Tanxx, Aurélie Neyret et Chloé Cruchaudet refusaient cette distinction.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.