Chris Ware, le pas très surprenant Grand Prix d’Angoulême 2021

11 juillet 2021
  • Vous parlez d’une oeuvre, tout en avouant ne pas l’acheter. La lisez-vous ? Parce que Ware raconte des histoires, avant tout. Ce n’est pas parce qu’en plus c’est un plasticien de génie qu’il n’a rien à dire, et que son oeuvre se résume à son apparence.
    Par ailleurs, vous dites "qu’il est peu acheté et très peu lu", ce qui est absolument faux. Chris Ware est tout sauf un auteur snob, élitiste, exclusivement formaliste, sans public. Rien que son Acme Novelty Library se vendait 20’000 exemplaires dans les années 1990s. Imaginez maintenant, alors que ses livres se trouvent dans toutes les librairies qui se (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD