RIP de Gaet’s et Julien Monier aux éditions Petit-à-Petit : résolument glauque

16 septembre 2021 par PATYDOC
  • Il me semble que vous n’êtes pas assez explicite dans votre critique : chaque tome raconte la même histoire vue par un personnage différent, selon le principe de Rashômon. D’où un énorme travail de construction du scénario, et aussi, du dessin : c’est virtuose ! On imagine les auteurs avoir couché au fur et à mesure sur le papier les différentes interactions entre les personnages, ainsi que les schémas scénographiques, un peu comme Gide l’avait fait pour "Les Faux-monnayeurs" ! Kurozawa, Gide... On se situe à ce niveau-là (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD