Frédéric Boilet, l’apprenti japonais

10 janvier 2006 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Boilet fait décidément l’actualité. Le Tokyoïte français ne se contente pas de traduire Taniguchi pour Casterman, il vient de publier coup sur coup deux ouvrages qui jettent sur le Japon un regard pénétrant et particulier.
    Depuis quand s’était-on reparlé vraiment ? Je ne me souviens plus. Sans doute depuis le début des années 90. Boilet, je l’avais rencontré à Bruxelles en 1986. Comment avait-t-il trouvé le chemin de Magic-Strip avec un projet, Le Rayon vert, qui a priori était très éloigné de son (...)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.