L’Affaire « Tintin au Congo » prend un tour judiciaire

8 août 2007 par Arnaud
  • Désolé mais non... Les noirs ne sont pas plus mal-traités dans Coke en Stock que ne le sont les sud-américains dans les Picaros, voire... les Belges, par l’intermédiaire de Séraphin Lampion, de la fanfare de Moulinsart, bref de tous les personnages qui ne font pas preuve immédiatement de la plus totale compréhension.
    Chacun sait de plus que Coke en Stock fait référence à des faits réels, et que donc l’idée de noirs se faisant abuser par des traficants d’esclaves n’a malheureusement rien à voir avec des a priori raciaux chez Hergé (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD