Pascal Ory redécouvre René Goscinny

8 octobre 2007 par Didier Pasamonik
  • "Albert Uderzo, Sempé, Morris, ou Tabary. Sans eux, Goscinny n’existerait pas. Sans Goscinny, il leur aurait peut-être manqué ce petit rien qui rend leur œuvre universelle."
     ??? C’est une blague ? une coquille ? un coup de fatigue ? C’est sans doute la première fois que je vois Goscinny qualifié de "petit rien" !
    Oui, Michel, vous avez l’air bien fatigué. Attention au coup de sang ! Oui, le succès tient à un "petit rien" (et ce petit rien n’est pas Goscinny, car Goscinny, ce n’est pas rien). La preuve, c’est que certains scénarios signés Goscinny ont eu bien moins de succès que les titres cités. Ils (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD