DU roman graphique

20 novembre 2007
  • EAST OF FIFTH de Alann Dunn (1948)
    IT SHOULD’NT HAPPEN de Don Freeman (1945)
    ES WAR EINMAL de Olaf Gulbransson (1934)
    ALAY OOP de William Gropper (1930)
    LE VEAU GRAS de Hermann Paul (1904)
    et c’est sans parler du projet MAESTRO de roman de poche entièrement muet et en dessin que Caran d’Ache proposa au Figaro en 1890...
    Tout ça pour dire que la paternité du « roman graphique », qui n’est autre qu’une évidence formelle et narrative de toute les époques, est vraiment un débat bien creux devant les chefs-d’oeuvre oubliés par la mémoire étroite et limité de la « bande dessinée ». Désolé de (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.