N’ayez pas trop peu d’amis

22 janvier 2008 par Sébastien Célimon
  • Bonjour,
    Un artiste qui est capable de se constituer un réseau qui lui soit bénéfique, est-ce condamnable en soit ? Je veux dire, chacun à son niveau, le fait, non ? Si un artiste quel qu’il soit se voit brandir un micro parce que, pour une durée plus ou moins longue, son avis compte, devrait-il se priver ? N’est-ce pas la pertinence de ce qu’il dit plutôt que la légitimation à pouvoir le faire qui compte ?
    Comment se comporteront tous ceux qui se retrouvent un jour dans une position similaire à celle de Joann Sfar (ou celle qu’on lui prête, qu’en dit-il, lui ?) ?
    N’y aurait-il pas comme un (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD