Dupuy & Berberian : dérapage à Angoulême

22 mai 2008 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Que vous n’ayez pas profité de votre situation privilégiée d’observateur du microcosme BD pour téléphoner à Dupuy et Berberian relève par contre de la paresse la plus pure. Etre journaliste, c’est vérifier ses sources, pas aboyer avec le chenil ! Ou alors on ne se prétend pas tel...
    Ma source est vérifiée : c’est la Charente Libre, présente lors de la conférence de presse. Moi, j’ai confiance dans la presse, monsieur.
    Téléphoner à Dupuy et Berberian ? Pour quoi faire, s’il vous plaît ? Mon article sollicitait explicitement le démenti. Cela n’a pas été fait, c’est donc que c’est vrai. Point barre.
    Quant à (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.