De quoi faire réfléchir dans les rédactions ?

1er juin 2008 par François Pincemi
  • Le problème c’est que Pilote a cessé de s’amuser à réflèchir. Et il ne faut pas trop compter sur les revues traditionnelles et payantes pour prendre le relai ! Elles sont pour l’instant confrontées à une érosion constante de leur audience, alors qu’il faut pourtant continuer à payer les pigistes et surtout l’imprimeur. A mon avis, le nombre mensuel d’exemplaires vendus des augustes revues BoDoï et DBD doit se situer entre 5000 et 10 000 exemplaires par titre. Ils ont déjà raté le passage à l’internet, vont-ils aussi manquer l’ére de la presse gratuite ? Il y a déjà eu des précèdents dans ce genre : la (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.