Une lecture ésotérique de Corto Maltese

31 juillet 2014
  • Pour ma part, il me plaît d’avoir lu votre intervention. Pour avoir récemment présenté des expositions sur Jules Verne en Russie, j’apprécie notamment votre passage mentionnant le "maître incomparable" de Raymond Roussel. Et oui, décidément, John Huston, était un subtil connaisseur du frère Kipling et de ses textes enchanteurs. Dommage qu’en France on continue trop souvent à ne voir en ce dernier qu’un auteur pour enfants : une lamentable réduction. Pratt adorait "Kim". Je partage cet engouement et j’aurais donné cher pour pouvoir lire "Mother Maturin", etc. l’Irlande, toujours l’Irlande, une autre grande (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD