Raymond Macherot prend définitivement la clé des champs

27 septembre 2008 par Christophe
  • Et malheureusement Angoulême n’aura jamais pris le temps de reconnaître l’importance de ce grand auteur franco-belge.
    Même si, pour une raison qui m’échappe, l’académie des Grands Prix n’a jamais pris la peine de le reconnaître, une expo digne de ce nom de son vivant aurait été plus que justifiée.
    Pourquoi faut-il attendre qu’un auteur populaire meurt pour le louer ?

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.