Raymond Macherot prend définitivement la clé des champs

30 septembre 2008 par jean marc
  • Un grand monsieur ce Macherot ! Modeste, talentueux et jamais primé ! Sauvé à une époque de la misère par ses amis Franquin et Delporte ! Quand je pense qu’il fut accusé de cannibalisme parce qu’il avait fait bouffer un canard par des méchantes fouines carnivores dans un Chlorophylle que le Lombard n’a jamais voulu éditer en son temps ! Il a d’ailleurs fallu attendre 1978 et Jacques Glénat pour pouvoir déguster sans modération cet épisode... J’espère qu’Henri Fillipini y consacrera une rubrique "je me souviens" à *Raymond Macherot, grand précurseur de (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.