La caricature, dernier avatar de l’opposition politique en France ?

30 novembre 2009 par Raph
  • Mais Bilal fait depuis longtemps du Bilal, installé, embourgeoisé,l’auteur a perdu beaucoup de crédibilité.
    Un caricaturiste n’a surtout pas à construire, proposer des alternatives, penser à s’en péter le ciboulot. Son art (gratuit par essence) est bien d’être un fou du roi, un poil à gratter, qui tel un Don Quichotte mi-naif mi-philosophe, juché sur son fauteuil à roulettes, s’en vat armé d’idées brièvement géniales jetées sur du papier machine, pourfendre l’incohérence d’un système, d’une société et de ses dirigeants fats et repus, en lardant de ses flèches en carton les plus beaux spécimens. Le caricaturiste (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.