Si les cinglés de Wall Street avaient lu les comics de Siegel et Shuster et de Bob Kane, plutôt que ceux de Frank Miller et de Todd McFarlane ?

9 novembre 2008 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • J’aurais dû être plus précis : "du côté de la justice des plus faibles". Todd McFarlane comme Frank Miller sont de toute évidence adeptes de la Loi du plus fort au détriment de la justice des faibles, qu’ils trouvent insuffisante. C’est on flingue d’abord et on discute après. Il n’y a pas d’atermoiement, de demi-mesure, de plaidoirie. Et c’est la mort la seule solution possible. Il me semble que les Superman et Batman du Golden Age étaient plus respectueux des Droits de l’Homme. Les héros de Miller et de McFarlane s’en (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD