Hugo Pratt dans tous ses états

4 décembre 2009
  • Voilà qui reflète bien ce que je ressens en tant que lecteur (donc acheteur). Les premières éditions on ressentait l’impression de tenir un objet de valeur entre les mains. En grande partie parce que on était persuadé que les volontés de l’auteur avaient étaient respectées : illustration de couve, couleurs, caractères manuscrits, maquette. On savait que Hugo était un type pointilleux sur tous ces sujets. Que le "produit" correspondait à une certaine exigence. Aujourd’hui quand je vois les couvertures entièrement recomposées, aux couleurs criardes, façon dessin animé de Walt Dysney.....J’ai plus envie de (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD