Jeanne Puchol : "La création est forcément différente d’un sexe à l’autre."

15 décembre 2008 par Sylvain Runberg
  • C’est tout simplement que que la sensibilité "masculine" et "féminine", ça n’existe pas au sens d’une catégorisation définitive ayant valeur universelle non ? Edmond Baudoin, Emmanuel Lepage, Etienne Davodeau sont des auteurs où la poésie et la tendresse ont toute leur place. Valérie Mangin ou Anne Ploy œuvrent dans une registre -également de qualité- où la guerre, la violence sont très présentes. Dans d’autres domaines que la BD, le polar par exemple, les auteur(e)s créent des récits tout aussi féroces que leurs confrères masculins. Sans parler d’Harry Potter, où les combats et les guerriers ne manquent (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.