Disparition de Claude Moliterni, fondateur du Festival d’Angoulême

22 janvier 2009 par Christian Gaudin
  • Bien dit Passa ! Réduire l’apport de Moliterni aux erreurs de son dico le lendemain de sa disparition c’est vraiment minable.
    Quelle serait la place de la BD chez nous sans sa passion et son infatigable activité depuis les années 60, ses premières expos, la création des festival de Lucca et d’Angoulème ?
    Charmant, drole, attentif aux autres, c’était un immense plaisir de respirer les même air que lui et de boire son vin, son humour et sa passion me manqueront vraiment et je regrette de ne l’avoir connu personellement que depuis deux ans.
    Je me rappellerai toujours mon arrivée chez lui et la vison (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD