Disparition de Claude Moliterni, fondateur du Festival d’Angoulême

25 janvier 2009 par Patrick Pinchart
  • Je pense qu’il est difficile, aujourd’hui, alors que la bande dessinée est hyper-médiatisée et un secteur en pointe de l’édition, de se rendre compte, non seulement de l’importance de l’apport de Claude Moliterni à la reconnaissance de celle-ci, mais aussi de la difficulté de son combat à une époque où elle était méprisée, considérée au mieux comme un divertissement pour enfants, au pire comme un danger pour ceux-ci, coupable de les abêtir, de leur désapprendre l’orthographe et de les éloigner de la "vraie" lecture.
    Pour ma part, si j’œuvre modestement dans la bande dessinée depuis près de quatre décennies, (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD